Primary tabs
    Secondary tabs

      LA PLACE FINANCIERE DE LUXEMBOURG CONFIRME SON DYNAMISME EN 2017

      LA PLACE FINANCIERE DE LUXEMBOURG  CONFIRME SON DYNAMISME EN 2017

      En 2017, grâce à l’intensification des mouvements engagés depuis plusieurs années, la place financière de Luxembourg  - l’une des premières places européennes - consolide sa position de leader notamment dans les services financiers internationaux et les activités financières innovantes.

      Outre bien sûr la gestion d’actifs et de fonds, dont elle est le numéro deux mondial après les USA, la place de Luxembourg a vu en 2017 s’amplifier le développement de la « finance durable ».

      L’année a également été marquée par une série d’annonces émanant d’une vingtaine d’établissements internationaux de premier rang, qui ont choisi d’installer tout ou partie de leurs activités à Luxembourg pour bénéficier de la spécialisation de l’écosystème financier luxembourgeois.

      Arrivée croissante d’institutions financières

      Durant l’année 2017, cinq banques (Northern Trust, Citibank, JP Morgan, Julius Baer, China Everbright Bank) ont décidé de s’installer ou de renforcer leur présence à Luxembourg. Au total, 139 banques, issues de 28 pays, sont implantées au Luxembourg. Elles y développent des activités essentiellement liées au secteur des fonds d’investissements, à la banque privée et à la finance d’entreprises et d’échanges commerciaux.

      Plus d’une douzaine de gestionnaires d’actifs de rang mondial (dont Blackstone, Carlyle, EQT Partners, Henderson Global, MJ Hudson, T Rowe Price) ont également annoncé leur décision de s’installer ou consolider leurs activités au Luxembourg.

      Les montants des actifs des fonds sous statut européen OPCVM représentaient 3, 58 billions d’euros à fin 2017 ; ce qui, ajoutés au montant des actifs hors OPCVM de 673 milliards d’euros, permet à cette activité d’atteindre un record historique de 4,16 billions d’euros à la fin de l’année 2017 . Au total, le secteur luxembourgeois de la gestion d’actifs a connu une croissance de 11,18% sur l’année 2017.


      En assurance, dix nouveaux acteurs de rang mondial (AIG, Aioi Nissay Dowa Insurance, CNA Hardy, FM Global, Hiscox, Liberty Mutual, RSA, SOMPO, Tokyo Marine et Britannia) ont annoncé établir leur hub européen au Grand-Duché. La place du Luxembourg compte actuellement 46 entreprises d’assurance-vie, 42 entreprises d’assurance non-vie, 207 compagnies de réassurance, indépendantes ou captives. L’année 2017 enregistre une hausse des primes de 13,66%: les branches non vie progressent de 4,43%, alors que celles de l’assurance-vie croissent de 15,22%.

      Au cours des prochains mois, le Luxembourg s’attend à d’autres annonces d'entreprises, que ce soit dans le secteur de l'assurance, dans celui de la gestion d'actifs, du secteur bancaire ou de celui des FinTech.

      Finance durable

      Dans le domaine de la finance durable, 49% du volume mondial des green bonds était coté en 2017 à la bourse verte du Luxembourg Stock Exchange (LGX) confirmant la vision stratégique de créer ce qui est aujourd’hui la première et seule plateforme au monde dédiée à la cotation de valeurs durables, sociales et vertes. Avec 151 obligations vertes pour un équivalent de 72.89 milliards d’euros, la place financière du Grand-Duché a, au cours de l’exercice, consolidé sa position de leader en matière de finance verte. Ce marché est en forte croissance et voit tant l’offre que la demande se structurer de façon toujours plus professionnelle.

      Luxembourg bénéficie d’une longue tradition d’innovation en matière de finance durable, initiée avec succès depuis une dizaine d’années. A ce titre, en 2006, le Grand-Duché a lancé une agence de labellisation des projets financiers durables (LuxFLAG).

      Dans la logique stratégique de la place, l’industrie des fonds contribue également à la mobilisation pour le changement climatique : 45% des actifs des fonds européens liés à la question climatique et à la lutte contre le réchauffement sont inscrits à Luxembourg. Luxembourg abrite aujourd'hui un tiers des fonds européens d'investissement responsable et plus de 60% des actifs des fonds de microfinance dans le monde.

      Les relations avec la Chine

      Partenaire historique de la finance chinoise, le Luxembourg accueille sept des plus grandes banques chinoises. La bourse de Luxembourg (LUXSE) cotait 116 obligations dim sum (pour un total de 36 milliards de RMB) en octobre 2017. Elle occupe ainsi la première place en Europe pour les cotations d’obligations dénommées en RMB. Le Luxembourg est la deuxième place derrière Hong Kong, pour le nombre de fonds investissant en Chine, 60% des fonds européens y investissant étant inscrits à Luxembourg.

      Digitalisation

      2017 a vu le lancement de la Luxembourg House of Financial Technologies (la LHoFT), une plateforme nationale créée dans le but de rassembler tous les acteurs impliqués dans la digitalisation des services financiers, càd les start-ups, les acteurs traditionnels, les centres académiques de recherche, les autorités, … Plusieurs groupes d’entreprises (Funds DLT, Scorechain, Infrachain, …) ont développé des projets de mise en œuvre autour de la technologie blockchain, en particulier dans le domaine des fonds d’investissements. Par ailleurs, l’écosystème Fintech a été enrichi de plusieurs start-ups nouvelles et nouvellement installées au Luxembourg en provenance d’Europe, de Chine, du Japon, des Etats-Unis et d’Afrique.