Primary tabs
    Secondary tabs

      Experts-comptables

      Au Luxembourg, l’activité d’expert-comptable peut être exercée aussi bien par des personnes physiques que par des personnes morales. L’accès à la profession est cependant strictement réglementé par la loi du 10 juin 1999. Celle-ci définit l’expert-comptable comme celui qui "fait profession habituelle d’organiser, d’apprécier et de redresser les comptabilités et les comptes de toute nature, d’établir les bilans et d’analyser, par des procédés de la technique comptable, la situation et le fonctionnement des entreprises et organismes sous leurs différents aspects économiques et financiers".

      Le législateur a donc conféré à l’expert-comptable les missions non seulement de la tenue des comptabilités et de l’établissement des comptes annuels, mais également l’analyse financière et organisationnelle des entreprises.

      Dans la mesure où l’expert-comptable dispose des qualifications et autorisations requises, la loi lui permet d’exercer également d’autres activités comme, par exemple, domicilier des sociétés, effectuer tous les services en matière de décomptes des salaires et de secrétariat social, donner des conseils en matière fiscale et établir les déclarations fiscales, effectuer le contrôle contractuel des comptes ou exercer des mandats de réviseurs d’entreprise.

      Tout en étant soumis au secret professionnel, l’expert-comptable a des obligations professionnelles très strictes en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

      Les experts-comptables, personnes physiques ou morales, agréés au Grand-Duché sont regroupés au sein de l’Ordre des experts-comptables (OEC). Cet organe, qui a été créé par la loi et qui a la personnalité civile, est chargé, entre autres, de veiller à l’application de la réglementation professionnelle et au respect, par les experts-comptables, des normes et devoirs professionnels.