Primary tabs
    Secondary tabs

      Avoir droit de cité à l’Université du Luxembourg

      Avoir droit de cité à l’Université du Luxembourg

      Les étudiants, qui décident de faire leurs études à Luxembourg, se trouvent inévitablement dans une structure très jeune qui est encore en mouvement, vu que l’université a seulement été fondée en 2003. Pour eux, cette situation a des avantages uniques en termes de développement de la structure de l’université, explique André Prüm, doyen de la Faculté de Droit, d’Economie et de Finance de l’Université du Luxembourg. Dans une rétrospective de l’année 2010, Prüm a fait le point sur les activités passées de la faculté, ainsi que sur les tendances des années à venir.

      Selon Prüm, l’accent était mis l’année passée sur la précision et le renforcement des filières d’études, ainsi sur le recrutement de nouveaux collaborateurs. « Nous sommes encore dans une période de lancement de l’Université », dit le doyen. Dans la deuxième phase de lancement de la faculté, le but sera de renforcer l’équipe. En ce moment, 38 professeurs et autre personnel enseignant donnent des cours à 2200 étudiants. D’ici 2013, 60 professeurs devront trouver preneurs pour dispenser leurs connaissances. Prüm est sûr que la faculté offre un cadre de travail agréable pour les futurs employés : « Nous avons de bonnes raisons d’être optimistes ». En même temps, il admet qu’il n’est  pas facile de trouver des professeurs de différentes tranches d’âge pour éviter que les professeurs partent à la retraite en même temps. A part ça, « on a dans cette université un corps académique beaucoup plus international que dans presque toutes les autres universités en Europe. Et ce corps académique essaie de développer  ce que devrait être un enseignement moderne du 21 siècle. Un des avantages pour les professeurs est de découvrir une ambiance internationale avec les collègues et de trouver la meilleure façon d’enseigner et d’échanger les pratiques ».

      Mais l’Université du Luxembourg n’est pas seulement intéressante comme lieu de travail, mais également pour les étudiants. Les taux de sélections sont comparables aux procédures dans d’autres universités. « Nous retenons une candidature sur six », indique Prüm. La possibilité de terminer ses études économiques avec un doctorat est une nouveauté introduite l’année dernière. A part cette offre, la faculté a restructuré le programme « Master en Economie et de la Finance ». Les étudiants peuvent maintenant intensifier leurs recherches dans la section « Research track », qui est organisée pour le doctorat.

      La filière économie et finance en particulier suit de près les événements de la place financière. Des partenariats avec les acteurs de la place en forme des chairs garantissent que les études sont proches de la réalité. Au final, ce n’est pas seulement les partenariats avec des universités étrangères qui font de l’Université du Luxembourg un choix attractif. Evoquons notamment l’échange des étudiants de la Columbia University de New York et avec plusieurs universités d’Asie.

      André Prüm peut citer d’autres avantages d’une faculté si jeune comme la Faculté de Droit, d’Economie et de Finance : « Pour les étudiants, s’installer dans une jeune faculté leur permet de jouer un rôle beaucoup plus actif pour définir ce que devrait être une université. Nous essayons le plus largement possible d’associer les étudiants à nos activités, à nos réflexions sur le développement du nouveau Master et sur l’évaluation de nos programmes d’études, ainsi que sur les outils que nous souhaitons utiliser. » Mais il y a aussi un revers à la médaille. « Comme les étudiants n’ont pas encore eu le temps de s’organiser au sein d’associations, leur liberté d’expression est peut-être moins aisée. »

      En outre, un fait saillant pour la faculté est que la plupart de diplômés trouvent un travail à Luxembourg et s’y installent même, bien qu’ils proviennent de 85 pays d’origine différente. « Ils vivent à l’université une expérience internationale avec des étudiants de tous les pays, qui leur plaît bien et qu’ils trouvent tellement intéressante qu’ils commencent ici leur vie active » conclut Prüm. EK