Primary tabs
    Secondary tabs

      Le Luxembourg et la Suisse : concurrents et partenaires

      Le Luxembourg et la Suisse : concurrents et partenaires

      A l’heure de la crise financière, le paysage bancaire est recomposé. Ce changement de donne pourrait profiter au Luxembourg au détriment de la Suisse. Cette conclusion est issue du Rapport Economique Luxembourg 2009 réalisé par la Suisse. Autre fait marquant du rapport : les échanges de services très importants entre les deux pays.

      En 2009, les exportations de services de Luxembourg vers la Suisse se sont élevés à 3,8 milliards €. Avec 9 % du total, La Suisse occupe la cinquième position derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique et la France.

      Les banques suisses pour leur part détiennent 17 % du marché luxembourgeois des fonds et sont après l’Allemagne et les Etats-Unis le troisième investisseur dans la branche des organismes de placements collectifs (OPC).

      Le Luxembourg et la Suisse sont deux places financières à la fois partenaires et concurrentes. Dans l’industrie des fonds d’investissement, elles sont clairement partenaires, car complémentaires.

      Autre scénario dans le domaine de la banque privée. Selon le rapport suisse, la concurrence entre les deux places financières pourrait s’aiguiser. La raison est tout simple : le Luxembourg veut se positionner sur une clientèle haut de gamme.

      A l’heure de la crise financière, le paysage bancaire est recomposé. A en croire les auteurs de l’étude, le Luxembourg pourrait tirer profit de son appartenance à l’Union européenne. Cela vaut aussi bien dans la gestion de patrimoine que dans le domaine des fonds d’investissement avec la tendance onshoring des hedge funds.

      Télécharger le rapport économique Luxembourg 2009