Primary tabs
    Secondary tabs

      Mission de promotion de la place financière en Asie

      Mission de promotion de la place financière en Asie

      Afin de renforcer la place financière sur les marchés qui connaissent une forte croissance économique, le ministre des Finances, Luc Frieden, dirige du 17 au 22 octobre 2011 une mission de promotion de la place financière en Asie. Il est accompagné d’une importante délégation de représentants de la place financière luxembourgeoise.

      La mission se rend à Singapour, en Malaisie et en Chine. Elle a pour objet de développer la présence de la place financière dans la région et de renforcer les relations politiques et économiques avec cette partie du monde. Dans chacun des pays visités, le ministre Luc Frieden rencontre pour des entretiens les dirigeants politiques et économiques. Il intervient par ailleurs au cours de séminaires consacrés à la place financière de Luxembourg. Ces séminaires sur la place financière sont organisés par Luxembourg for Finance, l’agence de développement pour la place financière.

      Luc Frieden a débuté sa mission de promotion de la place financière le 17 octobre 2011 à Singapour. Dans le cadre du séminaire organisé par Luxembourg for Finance, fréquenté par plus de 250 acteurs de la place financière de Singapour, le ministre a souligné l'importance qu'il attachait à cette mission en Asie, surtout en ces temps de crise en Europe.

      Rétablir la confiance des investisseurs asiatiques dans les produits financiers européens et attirer vers le Luxembourg de nouveaux acteurs sont les objectifs qui ont motivé le ministre à faire ce déplacement en Asie en plein milieu de la crise dans la zone euro. Dans son discours, le ministre a ensuite relevé les atouts de la place financière de Luxembourg qui se distingue par son caractère diversifié et international.

      C'est dans ce contexte que le ministre a introduit sa conception de la concurrence dans un environnement de plus en plus globalisé. Être concurrents ne signifie pas se combattre. Il s'agit plutôt de développer un partenariat entre les deux places qui permet à l'une et l'autre de développer leurs avantages comparatifs et d'exceller davantage dans un esprit de complémentarité.

      Au cours de sa visite à Singapour, le ministre a aussi eu des entrevues avec le Vice-Premier ministre et ministre des Finances, Tharman Shanmugaratnam, et avec le directeur général de la Monetary Authority Singapore, Ravi Menon. Dans ces entretiens, l'idée d'un partenariat entre les deux places financières a été lancée.

      D'autres sujets ayant trait à la supervision et la stratégie de la place financière ainsi que concernant la crise dans la zone euro ont été discutés. La visite à Singapour a pris fin avec une visite de la zone franche qui a été construite récemment et qui inspire le projet qui est actuellement en cours de réalisation au Luxembourg.

      À Kuala Lumpur, deuxième étape de son voyage de promotion du secteur financier en Asie, le ministre des Finances, Luc Frieden, a ouvert le 19 octobre 2011 un des plus prestigieux événements annuels dans le domaine des finances islamiques, le "Islamic Finance News Asia Forum".

      Dans son discours, le ministre a tout d’abord souligné l’importance qu’il attache à une bonne entente entre les différentes cultures. Cela exige entre autres une meilleure connaissance des instruments économiques d’autres régions du monde. L’Europe peut en effet beaucoup apprendre de la finance islamique par ses principes de partenariat financier ente le créancier et le débiteur, l’absence de spéculation et le respect de principes éthiques.

      Il a ensuite confirmé la volonté du gouvernement luxembourgeois de développer les finances islamiques dans le contexte général de la stratégie de diversification et d’internationalisation de la place financière luxembourgeoise. La finance islamique présente un intérêt croissant pour la communauté financière internationale, principalement en raison de la stabilité qu’elle a présentée tout au long de la crise financière. La finance islamique est aujourd’hui une composante de plus en plus importante dans un portefeuille diversifié d’actifs.

      Le ministre a mis en avant l’offre diversifiée de produits et services financiers conformes aux principes de la finance islamique déjà disponibles sur la place. Le Luxembourg est aujourd’hui le premier centre européen pour les fonds d’investissement islamiques et près de vingt obligations sont côtés à la Bourse de Luxembourg.

      Il a rappelé que le Luxembourg, dont les avantages comparatifs se situent essentiellement dans le contexte européen et international, s’est établi très tôt comme le premier centre européen pour la finance islamique. "Travaillons ensemble en nous enrichissant de nos cultures et utilisons nos différents produits financiers pour contribuer à la prospérité de l’humanité toute entière", a conclu le ministre devant un auditoire d’investisseurs d’Asie et du monde arabe.

      En marge du forum, Luc Frieden a également rencontré le ministre des Finances de la Malaisie, Najib Razak, pour un entretien portant sur les développements internationaux en matière économique et financière.

      (source: ministère des Finances)