La place financière

Finance islamique

Le Luxembourg est un partenaire de longue date des communautés financières des pays musulmans d’Asie et du Moyen-Orient.

Le Grand-Duché offre à ces marchés des services financiers pouvant être conçus et fournis selon les normes de la finance traditionnelle ou islamique. Cela fait du Luxembourg une base idéale à partir de laquelle proposer aux musulmans européens des produits et services conformes à la charia.

Fonds d’investissement conformes à la charia

Premier centre de fonds d’investissement distribués à l’international, avec de nombreux prestataires de services expérimentés dans le domaine de la finance islamique, le Luxembourg est un lieu idéal pour la mise en place, l’administration et la distribution transfrontalière de véhicules d’investissement conformes à la charia.

La boîte à outils luxembourgeoise contient une large sélection de véhicules de placement réglementés et non réglementés, chacun d’entre eux pouvant être utilisé pour créer un fonds d’investissement conforme à la charia. Le Luxembourg est également un important centre de financement structuré, favorisé par les particuliers fortunés et les fonds souverains.

Écosystème financier islamique

 

L’expertise du Luxembourg dans la distribution transfrontalière de produits et de services d’investissement est à la disposition des gestionnaires d’actifs islamiques.

En fait, un certain nombre de grandes banques, de cabinets d’avocats et d’audit, de sociétés d’administration de fonds et d’autres prestataires de services au Luxembourg disposent d’équipes actives et bien formées dans le domaine de la finance islamique. Les gestionnaires d’actifs islamiques tiennent à tirer parti de l’expertise luxembourgeoise dans la distribution transfrontalière de produits et de services d’investissement.

Reconnaissant l’existence de différentes interprétations de la loi islamique, le Luxembourg n’a pas d’autorité permanente en vertu de la charia. Néanmoins, la place financière se félicite de la normalisation en tant que moteur important de la croissance du secteur en Europe.

La boîte à outils de véhicules d’investissement luxembourgeoise peut s’adapter sans difficulté aux normes de la finance islamique. La Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) a de l’expérience dans l’autorisation et la régulation de ces structures.

business

Premier en finance islamique

Luxembourg, un partenaire de longue date :

  • 1er pays européen à autoriser une société d’assurance islamique 
  • 1er marché européen à coter un sukuk en 2002
  • 1er Banque centrale européenne à adhérer à l’Islamic Financial Services Board (IFSB)
  • 1er État souverain à émettre un sukuk libellé en euros

A ce propos