La place financière

FinTech

Façonner l'avenir de la finance

S’appuyant sur une longue tradition d’innovation, le Luxembourg s’est engagé à promouvoir de nouvelles idées et entreprises. En fournissant un environnement riche et favorable aux pionniers de la technologie financière d’aujourd’hui, il ouvre la voie aux services financiers de demain.

Plate-forme FinTech nationale : la LHoFT

business

Le Luxembourg dispose d’une plate-forme nationale FinTech dédiée : la LHoFT (Luxembourg House of Financial Technology). Chargée d’édifier et de promouvoir le nouvel écosystème FinTech luxembourgeois, la LHoFT réunit institutions financières, innovateurs FinTech, chercheurs, universités et pouvoirs publics, afin de stimuler le développement de produits répondant aux besoins spécifiques du secteur.

La LHoFT établit également des liens avec d’autres acteurs FinTech du monde entier, encourageant les collaborations, les groupes de travail et les initiatives sur le plan national et international pour élaborer des solutions qui vont façonner le monde de demain.

Quand les FinTech de l’étranger arrivent au Luxembourg, à la recherche d’une base technologique conviviale à partir de laquelle explorer le marché unique européen, la LHoFT est là pour les aider à s’installer, à se développer et à établir les bonnes connexions.

Le Luxembourg dispose de nombreuses sources de financement privé et public pour stimuler le développement des entreprises FinTech, non seulement en tant que start-up, mais tout au long de leur vie.

Les groupes de travail dédiés, animés par des associations telles que l’Association des fonds de placement luxembourgeois (ALFI) et l’Association des banquiers luxembourgeois (ABBL), témoignent également de l’engagement de l’industrie envers la communauté des technologies financières.

Passerelle vers le marché unique européen

Un nombre considérable de sociétés FinTech, y compris des acteurs majeurs du commerce électronique et des paiements électroniques, tels que PayPal, Amazon et Rakuten, ont choisi le Luxembourg comme pôle européen.

Paypal, le pionnier mondial FinTech, opère au Luxembourg depuis 2007 avec une licence bancaire complète, ce qui lui permet d’offrir une large gamme de services à ses clients à travers l’UE avec une licence unique, à l’instar de Rakuten.

Principales activités en FinTech :

  • Paiements mobiles et monnaie électronique
  • RegTech (solutions de conformité et de réglementation) et analyse des mégadonnées
  • Technologies des registres distribués (DLT)
  • InsurTech
  • Sécurité et authentification
  • Services d’investissement automatisés
  • Prêts alternatifs

Les entreprises FinTech souhaitant développer et commercialiser leurs activités en Europe peuvent tirer parti de l’écosystème financier très développé du Luxembourg.

Hautement spécialisés dans les activités internationales et paneuropéennes, les administrateurs et dépositaires de fonds, les gestionnaires de patrimoine et les banquiers, les assureurs, les cabinets d’avocats et les conseillers fiscaux du Grand-Duché parlent nombre de langues.

"L’ouverture à l’innovation au Luxembourg et la proximité des banques, qui sont nos principaux partenaires commerciaux, en font un terrain d’essai idéal pour nous permettre de savoir rapidement ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.”

DUKE PRINS, Payconiq
Ecosystème FinTech à Luxembourg

Découvrez les sociétés FinTech et RegTech basées à Luxembourg.

PDF

Un régulateur innovant

L’environnement réglementaire propice aux technologies du Luxembourg contribue à l’essor des projets FinTech.

Inégalés dans leur longue expérience en matière d’habilitation et de réglementation des établissements financiers, les régulateurs luxembourgeois offrent aux entreprises FinTech un environnement solide à partir duquel développer leurs produits et services sur une base transfrontalière, dans toute l’UE.

"L’ouverture luxembourgeoise à l’innovation et la proximité avec les banques, qui sont nos principaux partenaires commerciaux, font du Luxembourg un terrain d’essai idéal pour savoir rapidement ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.”

DUKE PRINS, Payconiq

A ce propos